fbpx

Landhaus-08

Thomas Kröger a fait ses débuts chez Foster + Partners et Max Dudler avant de créer son propre studio d’architecture à Berlin.

Landhaus – en français maison de campagne – est l’un de ses projets qui nous interpella par sa complexité mais aussi sa simplicité.

Lors d’un passage dans un petit village de la région allemande d’Uckermark, la future propriétaire rencontra des habitants collectant de l’argent pour les travaux de restauration de l’église. Nouant des liens avec les villageois, ces derniers attirèrent son attention sur une vieille grange du village à rénover. Ce fut alors le coup de coeur et elle missionna Thomas Kröger Architekt pour la conception et la réalisation de cette nouvelle maison de campagne.

Dans le début des années 50, l’ancien propriétaire de la grange décida de convertir une partie du bâtiment en domicile. Celui-ci était principalement composé de murs de pierre et de poutres en bois.

Une partie du travail de Thomas Kröger fut de rendre douce l’insertion du bâtiment dans son environnement car la propriétaire souhaitait éviter toute transformation visible depuis le village. Ainsi, seule la façade exposée à la vue depuis le terrain privatif a été modifiée afin d’ouvrir le bâtiment à la lumière et aux espaces extérieurs.

Il était également important pour elle de respecter les fondations intérieures du bâtiment existant tout en créant deux espaces distincts : un pour une famille de quatre personnes et un autre pour les invités.

En réponse à cette contrainte, l’appartement des invités a la capacité de se transformer en maison de vacances indépendante, bénéficiant de sa propre entrée et jardin, mais aussi capable de se connecter au hall central pour créer un seul grand espace plus convivial.

Après ces différents aménagements, un espace disponible au sein de la grange était encore inexploité. Cela a permis à TKA de créer un hall central à double hauteur non chauffé et d’y intégrer une grande cheminée pour les soirées en «extérieur» un peu trop fraîches.

Trois grandes larges portes en bois permettent d’ouvrir cet espace vers l’extérieur, ou dans l’autre cas de le refermer sur lui-même en créant un cocon plus intime.

Durant les travaux de rénovation, une partie de la grange a totalement été démolie par l’agence et 70% de la structure en bois a été remplacée pour cause de délabrement. L’essence du bois actuel de la structure provient du sapin de Douglas, aussi appelée pin d’Oregon. Cet arbre, originaire de la côte ouest de l’Amérique du Nord, bénéficie notamment d’une durabilité naturelle permettant de résister efficacement aux insectes et champignons. L’essence de Douglas apporte une identité forte et chaleureuse à ce projet, contrastant avec le mélèze choisi pour le plafond et les murs.

On aime : l’exploitation du bois originel de la structure de la grange et sa ré-interprétation dans un contexte plus contemporain et actuel

Créateur : http://thomaskroeger.net

Année du projet : 2014

Lieu : Uckermark, DEU

Photographe : Thomas Heimann

Categories: Douglas, Mélèze, Nouveautés
Share: