Explorez notre nouvelle sélection On The Table via l'onglet Shop

Alexandre Reignier

Publié le 23/10/2020

À travers différents médias tels que l’architecture ou le design, Alexandre s’épanouit grâce à cette réflexion sur différentes échelles. À la base de sa démarche, la recherche d’un certain sens esthétique et minimaliste, simplifier les formes pour valoriser la matière. Less is more, donc, avec en prime ce matériau vivant qui le suit depuis des années… Rencontre.

Pourrais-tu me parler de ton parcours ? 

J’ai fait des études de dessinateur projeteur industriel et j’ai travaillé pendant 11 ans dans un bureau d’étude avant de me lancer  dans le domaine du design. Mon domaine d’activité était donc bien loin du design mais ces quelques années m’ont permises d’apprendre et d’approfondir mes connaissances en technique d’étude et de réalisation, qui me sont d’une grande aide aujourd’hui. Je me suis formé tout seul, simplement en essayant de suivre l’idée et la vision que j’avais de cette nouvelle activité. 

Tu gravites autour de différentes activités : l’architecture d’intérieur, le design et l’artisanat. Comment te définirais-tu ? 

N’ayant pas vraiment de casquette, j’aime passer d’un domaine à l’autre selon les opportunités. J’ai commencé par le design, et je me suis fait connaître par mes propres créations. Mais aujourd’hui l’architecture d’intérieur prend aussi une place importante dans mon activité. 

Tu es venu à collaborer avec Atelier Ordinaire sur ton projet de maison. Peux-tu nous raconter ta collaboration avec eux ? 

Je suis tombé par hasard sur leur profil Instagram quand je cherchais à vendre notre appartement. Je les ai contacté, on a échangé plus d’une heure et ce fut une révélation pour moi, je voulais que ce soit eux qui s’occupent de ma maison. Nous nous sommes tellement bien entendus, que nous avons ensuite collaboré sur d’autres projets. Travailler avec Atelier Ordinaire est enrichissant car nous apportons chacun des visions différentes mais complémentaires sur chaque projet.

En tant qu’architecte d’intérieur, comment appréhendes-tu les espaces ? 

Je commence par prendre connaissance du lieu comme si je devais y habiter. J’aime que l’espace devienne le plus fluide possible, que tout soit comme une évidence. J’y apporte ensuite ma touche personnelle. Je travaille par exemple énormément le bois dans mes projets, mais j’aime avant tout apporter une certaine simplicité à mes projets, sans superflu.

Le bois justement, qu’apporte t’il selon toi dans une habitation ? 

Il apporte une certaine douceur et un sentiment de réconfort qu’aucun autre matériau ne procure. C’est un matériau vivant qui évolue avec le temps et de fait, avec notre quotidien. 

Quel est ton rapport avec ce matériau ? 

Depuis tout petit, j’aime travailler le bois de manières diverses. C’est un matériau qui éveille beaucoup de nos sens comme notre odorat ou notre toucher. C’est aussi un matériau accessible – selon les essences, léger mais solide à la fois, écologique et vivant. Il dispose de toutes les qualités nécessaires à la création d’un projet de design ou d’architecture.

En effet tu développes aussi tes propres pièces de design. Quelle est ta démarche ? 

Je commence toujours ma recherche en observant beaucoup autour de moi – une envie persistante ou encore un détail me faisant penser à un objet. Puis vient ensuite le croquis, la modélisation en 3D et enfin la réalisation du prototype. J’ai la chance d’avoir une formation très technique qui me permet justement de penser dès la conception aux moyens de fabrication. J’aime aussi beaucoup collaborer sur mes différents projets. J’ai par exemple rencontré il y a quelques temps Laurence Labbé, céramiste à Strasbourg, avec qui j’ai échangé sur l’un de mes croquis et dont un projet de lampe est né. Si j’aime beaucoup le bois, j’aime avant tout la matière brute.  

Quelles sont tes sources d’inspiration ? 

D’origine méditerranéenne, mon enfance et mon cadre de vie m’inspire beaucoup. Mais je suis tout autant passionné par le design japonais et danois, notamment du travail de Kengo Kuma et de Niels Stroyer Christophersen !

Quels sont tes projets pour la suite ? 

Davantage de design ! Je travaille actuellement sur plusieurs pièces en complément de ma collection actuelle, mêlant différentes matières…