Toute commande passée à partir du 05/06 sera expédiée le 17/06

Le chêne liège Good to know

Publié le 05/11/2022

Le chêne-liège est un arbre chargé d’histoire puisqu’il peut vivre jusqu’à 300 ans. Les suberaies (forêts de chênes-lièges) sont principalement localisées sur le pourtour occidental de la Méditerranée. C’est un arbre unique en son genre car son écorce, le liège, se régénère après extraction. Lors du cycle de vie du chêne-liège, cinq à sept levées maximum de l’écorce ont lieu durant la phase active de croissance de l’arbre (de la fin du printemps jusqu’à fin août) pour ne pas blesser l’arbre. Deux étapes se distinguent sur l’ensemble de la récolte :

  1. Le démasclage qui correspond à la récolte du liège mâle, très dur et dépourvu d’élasticité. Il est utilisé pour les revêtements de sols et l’isolation.
  2. A partir du troisième écorçage a lieu la levée grâce à laquelle on obtient le liège femelle. Ses propriétés sont désormais adaptées à la production de bouchons de qualité.

Le liège a d’abord été utilisé par les Égyptiens et les Perses pour les flotteurs de pêche, puis par les Grecs de l’Antiquité et les Romains qui fabriquaient également des sandales et l’utilisaient pour sceller les bocaux d’amphores. C’est à la fin des années 1700 que le liège a connu son âge d’or avec la production de bouchons à vin. Grâce à ses nombreuses qualités – isolant thermique et acoustique, imperméable, léger, imputrescible – le liège séduit aujourd’hui de nombreux autres secteurs comme l’aéronautique, l’architecture ou le design.

Source : ONF

  • Photographe : 4 Amorim Cork, 5 Studio Corkinho