L’Onde Arba

Publié le 10/05/2021

À Murat, dans le paysage cantalien, l’Onde entame en 2019 un dialogue avec son environnement. Né du constat qu’un contraste important était perceptible entre les constructions neuves et les bâtisses anciennes, les architectes de Arba prennent le parti pris d’assouplir les lignes. En opposition aux traits tendus et rigides des couvertures contemporaines, une toiture à deux pans leste et débordante vient coiffer l’ossature en bois de mélèze, sélectionné pour sa résistance aux intempéries.

L’Onde réponds aux premiers principes d’une construction bioclimatique. L’ensemble des ouvertures principales est orienté plein sud et l’habile couverture se contorsionne pour protéger du vent au nord et saisir les rayons du soleil au sud. Ainsi, les espaces préférant l’intimité à la lumière, comme les pièces de service et de nuit, bénéficient du pan nord de la maison. Les lieux de vie profitent alors des ouvertures au sud. 

Pour les architectes, Jean-Baptiste Barache et Sihem Lamine, l’habitation n’a pas comme unique vocation d’être un abri, elle est aussi un observatoire du dedans sur le dehors. Tout est pensé pour mettre en scène l’environnement extérieur, de l’agencement des espaces jusqu’au jeu de claire-voie qui modifie la perception du paysage pour magnifier sa rencontre lors de l’ouverture des baies. 

Dans l’intimité de l’habitacle, le vocabulaire est élémentaire. La dalle de béton est laissée brute, la charpente en sapin est mise en scène, les cheminements électriques s’exhibent. Le contreplaqué de bouleau habille, meuble et structure les espaces. L’attention ne peut être alors portée que sur le travail valorisé des artisans et l’imprenable beauté du paysage. 

Article rédigé par Barbara Roussel.

  • Photographe : Jérémie Léon
  • Lieu : Murat, France
  • Année : 2019
  • Site : http://www.arba.pro
EN FR